Un effet préventif de la warfarine sur les cancers

Publié le jeudi 9 novembre 2017

WASHINGTON, 8 novembre 2017 (APMnews) - La warfarine, anticoagulant oral antivitamine K, semble avoir un effet préventif sur le risque de développer un cancer, selon une grande étude épidémiologique norvégienne publiée dans le JAMA Internal Medicine mardi.

La warfarine a montré expérimentalement un effet antitumoral, qui serait lié à une inhibition des récepteurs à tyrosine kinase de la famille des récepteurs AXL; de plus, elle stimule l'immunité antitumorale, y compris à des doses non anticoagulantes. Gry Haaland et ses collègues de l'université de Bergen (Norvège) ont voulu voir si cela se traduisait par un effet en clinique.

Ils ont étudié une cohorte de 1.256.725 personnes de 50 ans et plus en croisant les données de prescriptions et les données du registre norvégien des cancers. Dans cette population, 7,4% étaient des utilisateurs de warfarine et 10,6% ont développé un cancer durant les 7 ans de suivi.

Globalement, après prise en compte de l'âge et du sexe, une baisse de 16% du risque de cancer a été observée.

Plus particulièrement, il y avait une baisse de 20% des cancers bronchiques, de 31% des cancers de la prostate et de 10% des cancers du sein.

Sur un sous-groupe de patients souffrant de fibrillation ou flutter atrial, la baisse de risque de cancer était encore plus importante, de 38%, et en plus des 3 localisations citées précédemment, il y avait aussi une baisse de risque de cancer du côlon.

Ces résultats pourraient voir des implications importantes en termes de choix du traitement anticoagulant, notent les auteurs.

" Une conséquence non souhaitée du switch vers les nouveaux anticoagulants pourrait être d'augmenter l'incidence des cancers ", craignent-ils.
(JAMA Internal Medicine, publication en ligne du 6 novembre)

Source : APM International

Dépêche précédente

Effet maintenu à 18 mois de la stimulation du nerf phrénique dans l'apnée centrale du sommeil

Dépêche suivante

La bithérapie ticagrelor + aspirine améliore la perméabilité du greffon 1 an après pontage coronaire

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire