Le fébuxostat semble bénéfique contre l'HTA associée à la goutte sans dysfonction rénale

Publié le mercredi 29 novembre 2017
dans

WASHINGTON, 28 novembre 2017 (APMnews) - L'hypo-uricémiant fébuxostat réduit la pression artérielle systolique chez les patients atteints de goutte et d'hypertension artérielle (HTA), présentant une fonction rénale normale, selon un essai de phase II publié dans le Journal of the American Heart Association (JAHA).

L'hyperuricémie est associée à l'hypertension, les taux élevés d'acide urique dans le sang pouvant jouer un rôle causal dans le développement de l'HTA, rappellent Lhanoo Gunawardhana de Takeda Pharmaceuticals USA à Deerfield (Illinois) et ses collègues.

Ils ont évalué l'effet de la baisse de l'acide urique par l'inhibiteur de xanthine oxydase fébuxostat, dans un essai de phase II randomisé en double aveugle contre placebo auprès de 121 patients atteints d'HTA et d'hyperuricémie.

La variation entre le début de l'étude et 6 semaines après de la pression artérielle systolique (PAS) ambulatoire moyenne sur 24 h, qui constituait le critère primaire d'évaluation, n'était pas significativement différente entre les 2 groupes. Il n'y avait pas non plus de différence sur les autres critères (variation de la pression artérielle systolique ou diastolique ambulatoire, diurne ou nocturne, ou clinique, à 3 semaines ou 6 semaines).Toutefois, dans une analyse de sous-groupe prévue au départ, un bénéfice a été observé chez les patients qui présentaient une fonction rénale normale (eGFR supérieur ou égal à 90 mL/min), soit 45 patients. Dans ce sous-groupe, la variation de la PAS ambulatoire à 6 semaines par rapport au départ était significativement plus importante sous fébuxostat que sous placebo (-6,6 mmHg contre +0,1 mmHg).

Il n'y avait pas de différence statistiquement significative en revanche sur les autres critères mesurés dans ce sous-groupe.

"Cette étude suggère que le fébuxostat peut abaisser la pression artérielle chez les patients hyperuricémiques avec une hypertension et une fonction rénale normale; d'autres études doivent être menées pour confirmer ce résultat", concluent les auteurs.

(JAHA, publication en ligne du 4 novembre)

Source : APM International

Mots clés: Médicament Médicament

Dépêche précédente

Les AOD plus efficaces et sûrs que les AVK dans la fibrillation atriale non valvulaire sous aspirine concomitante

Dépêche suivante

Nouvelles données positives pour le burosumab dans le rachitisme hypophosphatémique familial

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire