TNT-POAF - Paralyser l'oreillette par la toxine botulique pour éviter les FA !

Publié le jeudi 16 novembre 2017
dans

AHA 2017
Congrès AHA 2017

La toxine botulique par voie épicardique diminue le risque de FA post-opératoire.

La FA post-opératoire est fréquente après chirurgie (25-40 %), est associée à des complications (risque d'AVC, d'infection, d'insuffisance rénale) et augmente la durée d'hospitalisation. Elle augmente également à long terme le risque de FA et de décès.

Cette étude a randomisé en double aveugle 130 patients avant chirurgie cardiaque pour recevoir de la toxine botulique (injectée dans la graisse péricardique en regard du massif atrial) ou un placebo (sérum salé). Le risque de FA post-opératoire à une semaine est réduit de 11 % en chiffre absolu, 31% en risque relatif, résultat certes intéressant…mais non significatif !

D'après la communication de Nathan Waldron, Durham, USA