REVEAL - L'anacetrapib prévient le diabète chez le sujet à haut risque.

Mis à jour le mercredi 15 novembre 2017
dans

AHA 2017
Congrès AHA 2017

On sait que les statines diminuent de 10 à 20 % l’incidence du diabète.  Les effets à 4 ans de l’addition d'Anacetrapib, un autre inhibiteur de la CETP, à l’Atorvastatine à forte posologie, avait été évaluée (étude REVEAL) chez 30 449 individus avec atteinte vasculaire athéromateuse démontrée.

L'association entraine dès la 2ème année de traitement une réduction supplémentaire de 9 % du risque d’événement coronaire majeur, sans effet sur la mortalité et sans effet secondaire majeur. L’analyse complémentaire présentée ici porte sur la population des diabétiques (11 000 participants, 2 000 avec événements coronaires majeurs) qui montre des résultats comparables à la population des non diabétiques avec un petit bénéfice en ce qui concerne la prévention de l’apparition d’un diabète de novo (placebo 6 %, anacetrapib 5.3 %, - 11 %, P=0,05).

D'après la communication de Louise Bownan, Oxford UK