Prasugrel ou Ticagrelor dans l'année qui suit une angioplastie primaire pour infarctus ? L'un ou l'autre (ou même clopidogrel)

Publié le mercredi 15 novembre 2017
dans

AHA 2017
Congrès AHA 2017

L’étude PRAGUE-18 n’avait pas montré de différence significative entre Prasugrel ou Ticagrelor chez les patients ayant bénéficié d’une angioplastie primaire pour infarctus du myocarde, avec des taux identiques (4 %) à 7 jours de décès, réinfarctus, AVC, saignements importants ou revascularisation urgente.

En fin d’hospitalisation, les patients pouvaient, s’ils le souhaitaient, essentiellement pour des raisons financières remplacer Prasugrel ou Ticagrelor par Clopidogrel.

Les résultats  à 1 an sont présentés ici avec un critère primaire de jugement associant décès cardiovasculaire, infarctus ou AVC noté dans 6,6 % des cas sous Prasugrel et 5,4 % sous Ticagrelor, résultat non significatif, ni d’ailleurs pour aucun des composants du critère composite, avec de plus un taux de saignement identique d’environ 11 %. Prasugrel ou Ticagrelor ont des effets similaires dans la première année qui suit un infarctus du myocarde et  le remplacement à la sortie de l’hôpital par Clopidogrel n’augmente pas le risque d’événement grave.

D'après la communication de Suzana MOTOVSKA, Prague, Republique Tchèque