La télépharmacie améliore peu la compliance aux traitements sans effet sur le devenir clinique (STIC2IT)

Publié le mercredi 15 novembre 2017
dans

AHA 2017
Congrès AHA 2017

Cette étude randomisée portant chez 4 078 patients diabétiques, hypertendus, ou hyperlipidémiques, mal contrôlés ou peu compliants aux traitements, a été effectuée dans 14 centres de soins primaires. Les patients ont été randomisés pour une action de télépharmacie (contacts directs entre patients et pharmaciens par téléphone, par texte et par mail pour explications du traitement) ou prise en charge habituelle.

A 1 an, on constate dans le groupe "intervention" une compliance au traitement un peu meilleure (46,2% versus 42,1 %, p<.05), sans cependant un meilleur contrôle de leurs facteurs de risque (23,4 versus 23,4 %, NS). Pour le diabète seul, la compliance n’a pas été du tout améliorée…. Pas très engageant…

D'après la communication de Miteesh Choudhry, Boston, USA