CANTOS – Canakumab chez le coronarien : le bénéfice de l'effet anti-inflammatoire se confirme

Mis à jour le jeudi 16 novembre 2017
dans

AHA 2017
Congrès AHA 2017

CANTOS, étude randomisée, contrôlée versus placebo, double aveugle, internationale (39 pays, > 1 000 sites), a comparé un anti-inflammatoire inhibiteur de l’interleukine 1 bêta, le canakinubab (à 3 posologies croissantes) au placebo, chez 10 061 patients coronariens stables avec antécédent d’infarctus, avec CRP ultrasensible élevée (> 2 mg/l); les effets bénéfique cardiovasculaires ont été constatés en fin de suivi à 3,7 ans.

 

Cette sous-étude de CANTOS a évalué le rôle de l’inflammation résiduelle sur le risque athérothrombotique; Elle montre que, si la CRP à 3 mois après la première dose de traitement devient < 2mg/dl, une réduction significative (P < 0,001) de 25 % du critère primaire de jugement (infarctus non fatal, AVC ou décès cardiovasculaire), de 31 %des décès cardiovasculaires et de 31 % des décès toutes causes, comparativement aux patients avec CRP > 2 mg/l chez lesquels le résultat n’était pas significatif. Il s’avère donc que c’est bien la réduction de l’inflammation qui est efficace et qu’il faut qu’il y ait réduction d’inflammation sous traitement pour identifier les patients qui bénéficieront le plus du traitement à long terme.

D'après la communication de Paul Ridker, Boston, USA