BRUISE CONTROL 2 - AOD et implantation de PM/DAI: ne pas arrêter les AOD!

Mis à jour le mardi 14 novembre 2017
dans

AHA 2017
Congrès AHA 2017

Il s’agit d’une étude randomisée, contrôlée, double aveugle, sur 662 patients en fibrillation auriculaire (2 pays, 15 centres) avec score CHA2DS2-VASc > 2, comparant la poursuite (sans interruption) ou l’arrêt d’un anticoagulant oral direct avant mise en place d’un appareillage type pacemaker ou défibrillateur.

Dans cette étude, l'arrêt de l'AOD se faisait 2 jours avant chirurgie sous Rivaroxaban ou Apixaban et dans un délai variable selon le DFG sous Dabigatran, les produits étant repris 24 h au moins après chirurgie.

L’étude a été interrompue prématurément en raison de l’absence de différences sur la survenue d’hématomes de la poche d’implantation imposant une reprise chirurgicale ou la suspension du traitement ou la prolongation de l’hospitalisation (7 % des patients dans les 2 cas). Il ne faut donc pas se compliquer la vie dans ces cas.

D'après la communication de David BIRNIE, Ottawa, Canada